Futuristes!

Pièces "synthétiques" de Balla, Boccioni, Calderone, Cangiullo, Corra, Depero, Folgore, Jannelli, Rognoni, Settimelli.

Théâtre de l'Échangeur-Montreuil, 1997

Mise en scène: Milie von Bariter

Interprétation: Olivier Breitman

Lumières: Mireille Danzer-Dutrievoz

Scénographie: Bolivar Tiremine

 

 

Extraits de presse:

Pour conclure ce brillant panorama du festival, saluons la prestation d'un jeune comédien : Olivier Breitman aux ressources multiformes dans un spectacle qui redonne la parole aux Futuristes (…) Il virevolte d'un personnage à l'autre dans une aisance très professionnelle, décharge ses émotions avec une précision diabolique.
L'applaudir c'était assister à la naissance d'un grand comédien. Des moments privilégiés comme seule Avignon sait en réserver.

(J.-L. Châles, Semaine des spectacles Provence Côte d'Azur, 2/08/95)

Portant pantalon et chemise noirs, tel un chef d'orchestre, Olivier Breitman exécute ces œuvres avec brio et précision en jouant de son décor composé de cinq pupitres de musicien, d'une chaise, de feuilles de papier (rappelant l'écrit des textes). Un chef qui est également musicien disposant des deux instruments : son corps (il est mime véloce et ironique) et sa voix (d'un registre ample dont il joue avec humour).
(…) Olivier Breitman est de cette famille-ci des gens d'esprit. Il sait livrer à la découverte, tout en réjouissant, ces textes qui ont l'élégance d'être succints et percutants. Un théâtre futuriste rare et roboratif !

(Micheline B. Servin, L'Avant-Scène théâtre n°976)