Olivier Breitman

111219

Un Violon sur le toit - Extraits de Presse - Opéra National du Rhin - Barrie Kosky

Olivier Breitman, magnifique comédien dont la voix bien timbrée met en valeur ses monologues ou plutôt ses conversations avec l’Éternel. Son épouse Golde, maîtresse femme dont la lassitude cache une force et un courage intacts est magistralement interprétée par Jasmine Roy. Les trois filles à marier se complètent avec grâce et Neïma Naouri (fille de Natalie Dessay) affiche une belle maturité fièrement acquise dans le rôle de Tzeitel, secondée par une vaillante Hodel (Marie Oppert) et une très touchante Chava (Anaïs Yvoz). Les maris tirent aussi leur épingle du jeu, en particulier le doux rêveur qu’est le tailleur Motel Kamzoil dont le rôle va comme un gant à Alexandre Faitrouni, sans oublier le volontaire voire exalté Perchik habité par Sinan Bertrand, ou encore le serein mais volontaire Lazar Wolf (Denis Mignien). Tous les autres soutiennent bravement les rôles principaux, avec une mention spéciale pour la formidable marieuse Yente (Cathy Bernecker). Les chœurs, quant à eux, sont à leur meilleur, très à l’aise également dans le jeu théâtral et l’occupation de l’espace, tout comme dans les chorégraphies. Ils savent décidément tout faire…
L’Orchestre symphonique de Mulhouse semble se régaler des sonorités d’Europe centrale et le plaisir de jouer qui émane de la fosse provoque de furieuses envies de gigoter chez les spectateurs. Nul doute que le chef Koen Schoots y ait également trouvé son compte.

forumopera.com

 

Le rôle central de Tevye trouve en Olivier Breitman un interprète sensible, à l’émission vocale très spontanée et naturelle, aussi touchant dans ses débats cornéliens que drôle dans ses prises à parti de Dieu. Jasmine Roy donne à son épouse Golde la forte personnalité et le contrepoids scénique et vocal nécessaires. Leurs trois filles sont parfaitement individualisées avec la densité vocale de Neïma Naouri en Tzeitel, le cristal de Marie Oppert en Hodel ou l’émouvante Chava d’Anaïs Yvoz. Quant à leurs amoureux et maris, Alexandre Faitrouni est un virevoltant Motel Kamzoil, rompu à la comédie musicale et très bien chantant, Sinan Bertrand donne tout son relief au révolutionnaire Perchik tandis que Bart Aers se fait remarquer par sa puissance et sa qualité vocale en Fryedka. Mentionnons encore la truculente Yente de Cathy Bernecker, l’accompli Lazar Wolf de Denis Mignien ou l’irrésistible composition de Gérard Welchlin en rabbin cacochyme, sans oublier le jeune violoniste Joachim Zimmermann qui ouvre et clôt le spectacle seul en scène avec beaucoup d’aplomb.

resmusica.com

 

Olivier Breitman très varié en intensité et intentions, tel un caméléon vocal s'appropriant l'humour et l'esprit yiddish

Olyrix.com

 

Un Violon sur le toit très émouvant dans des couleurs grises et blanches et une mise en scène très sobre de Barrie Kosky à ne pas rater à l’Opera National du Rhin.
Avec un orchestre de 30 musiciens, le choeur de l’Opera, des danseurs, des acteurs de haute tenue sous la houlette du magistral Olivier Breitman
.

42e rue - France Musique

 

C’est Olivier Breitman qui joue le rôle de Tevye. Un homme oscillant entre la coutume, la tradition et le bonheur de ses enfants. C'est sur ce pilier de famille que le spectacle repose. Une chose est indéniable, Olivier Breitman est exceptionnel.
Exécutant la partition à la note près, Jasmine Roy (qu’on ne présente plus dans le monde la comédie musicale) incarne une Golde aussi rustre que touchante avec une grande force de caractère. Il s’agit de l’épouse de Tevye, la mère de leurs cinq filles.

musical-et-cie.com

 

Dans le rôle du pauvre laitier chantant l'air « Ah, si j'étais riche », immortalisé par Ivan Rebroff, un comédien rompu aux lois du musical, Olivier Breitman.

Diapason

 

Les acteurs et actrices de cette production sont tous absolument superbes. Olivier Breitman campe un Tevye qui déverse son humanité sur le monde qui l'entoure et sur le public qui lui fait une immense ovation pour le remercier. Jasmine Roy (Golde) est une épouse qui tient son foyer par sa force de caractère et, chose rare dans d'autres productions, par sa volonté d'aller tout le temps de l'avant, en étant heureuse, sans se préoccuper des petits emmerdements. Une femme qui ne fait pas la gueule quand son mari rentre bourré ; elle en rigole plutôt...
Les trois filles de Tevye et Golde et les trois gendres sont un plaisir à voir évoluer sur cette scène. Leur jeu, les chansons, leurs mimiques (Alexandre Faitrouni), sont un bonheur pour le public. Je retiens « la » note de Bart Aerts tenue jusqu'au bout avec un tel aplomb lors du mariage... Sublime.

Patrick Niedo - Historien de comédies musicales 

 

La distribution est irréprochable, Olivier Breitman  en tête dans le rôle du père Tevye. Quel abattage ! Il passe instantanément de l’humour juif à la tendresse sans jamais verser dans le pathos. Il est le véritable meneur de jeu sur scène et on attend avec gourmandise qu’il entonne l’unique tube de ce musical : « Ah si j’étais riche… ». À ses côtés, Jasmine Roy est irrésistible dans le rôle de Golde, mère juive à la fois bienveillante et autoritaire dont le timbre fait merveille.

dansesaveclaplume.com

 

La distribution est vraiment bien construite. Jasmine Roy et Olivier Breitman campent avec talent un couple de personnages à la fois amusants et profonds ; la gestuelle et les plaisanteries de ce dernier, qui incarne Tevye, sont excellentes. Les voix sont parfaitement posées, et cela vaut pour tous les artistes.

regardencoulisse.com

 

Les acteurs français qui ont pris le relais de l’équipe de la Komische Oper avec les deux légendes Max Hopp et Dagmar Manzel en Tevye et Golde, ont relevé le défi avec cran et composent une compagnie homogène et très juste, dominée par le couple Olivier Breitman (Tevye) et Jasmine Roy (Golde), d’une vérité criante de vieux couple né sous d’autres étoiles, un mari patriarche empêtré dans le constat de la fin d’une époque et d’un attachement à la tradition brandi comme un fanion, et d’une femme consciente de sa situation, mais qui reste le pilier du fonctionnement familial essayant de faire tampon entre l’obstination du mari et la volonté d’indépendance des filles à marier, essayant de garantir un équilibre, humblement et obstinément. Autre personnage très bien campé, la marieuse Yente, figure destinée à disparaître dans les temps nouveaux et qui continue à s’obstiner, d’une manière souriante et humoristique, interprétée avec une justesse criante par Cathy Bernecker, tout comme les trois filles, chacune avec leur caractère, Neïma Naouri (Tzeitel), Marie Oppert (Hodel) et Anäis Yvoz (Chava), les trois très bien incarnées avec un caractère différent, Tzeitel plus mûre, mais décidée, Hodel amoureuse et courageuse, qui suit son amour en Sibérie où il est prisonnier – l'Etat russe ne persécute pas seulement les juifs, mais aussi ceux qui portent des idées neuves- , et Chava plus déchirante, exclue de la famille pour avoir choisi un non-juif, qui cherche à fléchir son père sans y arriver mais qui suit son destin elle aussi : chacune à sa manière privilégiant le destin personnel assumé à la soumission à l’autorité.
Des gendres qui eux aussi sont bien caractérisés, notamment Perchik le précepteur révolutionnaire (Sinan Bertrand) et le tailleur Motel Kamzoil(Alexandre Faitrouni). Ce dernier particulièrement naturel et émouvant. Le dernier des gendres, Fyedka (Bart Aerts), est le moins « visible », il est le non-juif, le fiancé caché, le mari caché et celui qui est refusé par Tevye.
Tous les autres personnages sont aussi dessinés, par exemple la figure du rabbin particulièrement émouvante également – incarnée par Gérard Welchlin. Et même l’éconduit Lazar Wolf (Denis Mignien), sans oublier le « spectre » de la Grand mère Tzeitel Valérie Zaccomer.

waderersite.com

 

Loin des canons du chant classique, c'est par le sens du théâtre et de la répartie que la distribution fait éclater son talent. Olivier Breitman prête à Tevje des accents d'une simplicité désarmante quand il s'agit de dialoguer avec Dieu ou résoudre des problématiques familiales. Le trio des filles trouve en Neïma Naouri, Marie Oppert et Anaïs Yvoz trois interprètes idéales, avec une ligne de chant naturelle et colorée. Alexandre Faitrouni réussit à donner à Motel Kamzoil les contours de l'amoureux transi et de l'époux attentionné. La mère (Jasmine Roy) et l'entremetteuse (Cathy Bernecker) ont l'abattage et la présence scénique qui font mentir l'appellation de seconds rôles.

altamusica. com

Ein Schrank wird auch zum Ehebett für Tevye (mit Witz und großer Musikalität: Olivier Breitman) und seine Frau Golde (schön lakonisch: Jasmine Roy)umfunktioniert, wenn ein virtuos getanzter, mit Totenmasken inszenierter Alptraum (Kostüme: Klaus Bruns) dazu dient, der Gattin die Trauung der ältesten Tochter Tzeitel (präsent: Neima Naouri) mit dem armen Schneider Motel Kamzoil (Alexandre Faitrouni) schmackhaft zu machen. Da hat die resolute Heiratsvermittlerin Yente, der Cathy Bernecker eine raue Stimme und derben Humor mitgibt, das Nachsehen. Die französischen, deutsch übertitelten Dialoge sind perfekt getimt.

Badishe Zeitung

Posté par mastersweb à 11:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


131119

En pause? Non...

Bonjour!

Ce blog n'est peut-être pas mis à jour suffisamment souvent...

Mais toute mon actualité théâtrale et musicale est sur ma page facebook:

Olivier Breitman

Olivier Breitman. 1.3K likes. 
"Un Violon sur le toit" à l'Opéra du Rhin, puis "Berlin Kabarett" & "Les 3 Cochons et le dernier des loups" en tournée...


https://www.facebook.com
On peut m'y laisser des messages, j'essaie d'y répondre le mieux possible...
Et puis il y a Instagram

Olivier Breitman

The latest Tweets from Olivier Breitman (@OlivierBreitman). Scar, Tevye, Lovejoy, Dr Houseman, Albany, Lord Windermere, Lord Henry Wotton, Don Homenides de Histangua, Don César de Bazan, Tsū, Tartuffe, Dorante, Puck. Paris

http://twitter.com
On peut aussi laisser des appréciations sur Théâtre on line (ça fait toujours plaisir, même si c'est pour dire du mal...)

Olivier Breitman | THEATREonline.com

Spectacles, billetterie, réductions, tout savoir sur l'actualité théâtrale de Olivier Breitman

https://www.theatreonline.com
Sinon, on peut également aller discuter sur le Forum créé par Timothée, un de mes plus fidèles spectateurs. http://olivier-breitman.forumactif.com/ Ou sur sa chaîne youtube où il a trouvé des vidéos que je ne connaissais même pas!

https://www.youtube.com/user/forumOlivierBreitman/

Il suffit de s'y incrire, c'est tout simple. Et Thimothée connaît presque mieux ma carrière que moi...

 

Posté par mastersweb à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

121119

Photos de répétitions

Quelques images que la photographe Klara Beck a saisies pendant les répétitions du Violon sur le toit à l'Opéra de Strasbourg.

Equilibre

Golde

Photo Violon

Prologue

Violoniste

Posté par mastersweb à 11:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

250819

Le Violon sur le toit


Un-Violon-sur-le-Toit-Opéra-du-Rhin-format-afficheLe grand classique de Broadway, mis en scène par le génial et prolifique directeur de l'Opéra Comique de Berlin: Barrie Kosky, en décembre 2019 à l'Opéra de Strasbourg et en janvier 2020 à la Filature de Muhouse.

Un Violon sur le toit
Une production du Komische Oper Berlin en collaboration avec l’Opéra national du Rhin

Livret de Joseph Stein – Musique de Jerry Bock - Paroles de Sheldon Harnick - Traduction française de Stéphane Laporte

Direction musicale de Koen Schoots - Mise en scène de Barrie Kosky Décors de Rufus Didwiszus - Choréographie d'Otto Pichler - Costumes de Klaus Bruns - Lumières de Diego Leetz

Avec Olivier Breitman - Jasmine Roy - Neïma Naouri - Marie Oppert - Anaïs Yvoz - Cathy Bernecker - Alexandre Faitrouni - Sinan Bertrand - Denis Mignien - Gérard Welchlin - Valérie Zaccomer - Bart Aerts - Bruno Dreyfürst - L'Orchestre symphonique de Mulhouse - les Chœurs de l'Opéra national du Rhin

 

Ouverture des réservations le 3 septembre...

Posté par mastersweb à 13:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]

250719

Berlin Kabarett triomphe au 62e festival de Spoleto

Ach! On peut se vanter maintenant que nous avons là un succès internationnal!... Après trois reprises au Théâtre de Poche Montparnasse le spectacle est resté un an à Paris. Puis invité par Giorgio Ferrara, le directeur du festival Dei due Mundi de Spoleto pendant les trois semaines de ce prestigieux festival, Berlin Kabarett a séduit le public italien au moins autant que le parisien...

marisa berenson a spoleto con 'berlin kabarett' - a 72 anni interpreta un'ex prostituta che...

"LA SENSUALITÀ NON DIPENDE DALL'ANAGRAFE" - I RICORDI DI MARISA BERENSON (72 ANNI), UNA DELLE PRIME TOP MODEL - LA SCOMPARSA DELLA SORELLA NELL'ATTACCO DELL'11 SETTEMBRE: "DI LEI MI È RIMASTO SOLO UN ANELLO" - "WARHOL? SCHERNIVA LA GENTE RICCA. TRUMAN CAPOTE ERA UN PICCOLO UOMO COMPLESSATO. VISCONTI MI DISSE..."

https://www.dagospia.com
MARISA BERENSON E IL CABARET DURANTE LA REPUBBLICA DI WEIMAR

Siamo nella Berlino a cavallo tra le due guerre. Qui Kirsten dirige il suo cabaret, dove musicisti, cantanti, scrittori, poeti ballerini, tutti possono esibirsi in piena libertà. La trasgressione è la normalità. Fuori, un crescendo di segnali di intolleranza, omofobia, xenofobia, ma nessuno sembra curarsene in quell'angolo di mondo immerso nell'atmosfera fumosa e voluttuosa della regina del cabaret.

https://www.spotnews.it
Al 2Mondi la riflessione coraggiosa di Berlin Kabarett e il canto audace di Marisa Berenson

SPOLETO - Fame, bombardamenti. Il Terzo Reich è da poco stato fondato, i morti e le lacrime cominciano a riempire la Senna. Da Berlino Kirsten li sente morire e affoga i suoi dolori nell'alcol, nelle sigarette, nella danza, nella musica.

https://www.vivoumbria.it



Posté par mastersweb à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]

250319

Les 3 cochons et le dernier les loups

 

LES 3 COCHONS (ET LE DERNIER DES LOUPS)

Texte : Frédéric Chevaux Mise en scène : Jean-Luc Revol Assisté de : Sébastien Fèvre Lumières : Denis Koransky Costumes : Pascale Bordet Assistée de : Solenne Laffitte Créateur sonore : Bernard Vallery Scénographie : Emmanuel Laborde & Jean-Luc Revol Masques : Daniel Cendron Régie générale : Gilles Gaudet Avec : Olivier Breitman, Nicolas Gaspar, Cédric Joulie, José-Antonio Pereira Illustrations : Pascale Bordet - Les Bestioles Tome 1 - Sexe, Drogue & Profiteroles, Editions Id Livre, Juin 2006 Jean-Thierry, Jean-Michel et Jean-René, trois frères Cochons en âge de quitter le foyer familial, partent découvrir le monde.

http://www.etoiledunord-theatre.com

etoile du nord

Posté par mastersweb à 13:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]

231118

Berlin Kabarett, un succès toujours plus grand!

À la création du spectacle, avant l'été, il fallait réserver deux ou trois semaines à l'avance pour espérer avoir une place.

À la reprise en novembre il fallait réserver plus d'un mois et demi à l'avance!

Devant le succès grandissant, le Théâtre de Poche-Montparnasse reprogramme le spectacle à partir du 14 mars 2019.

Pour avoir la chance de pouvoir admirer la sublime Marisa Berenson, il vaut mieux réserver dès maintenant...

 

BERLIN KABARETT

De et mis en scène par Stéphan Druet avec Marisa Berenson COMPLET REPRISE a partir du 14 mars On est à Berlin, sous la République de Weimar, dans les premières années de la montée du nazisme. Kirsten dirige l'un des grands cabarets de la capitale allemande, qui vit à la fois dans la misère économique et sociale et dans la décadence des mœurs.

http://www.theatredepoche-montparnasse.com

 

Posté par mastersweb à 19:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

301018

42e rue - 10 ans! Bon Anniversaire!

L'émission 42e rue fête ses 10 ans!

Une belle soirée au studio 104 de la Maison de la Radio.

Extraits:

 

 

 



 

Posté par mastersweb à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

101018

42e rue - Berlin Kabarett

En direct sur France Musique et en public au Carreau du Temple.

L'émmission 42e Rue du dimanche 7 octobre était consacré à Sur les Cendres en avant et Berlin Kabarett.

Extrait:

 

 

Posté par mastersweb à 00:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]